Petit tour des acteurs de la finance solidaire de Grenoble

Lors d’une récente soirée sur la thématique de la finance solidaire, un constat net semble avoir émergé. Il existe plusieurs acteurs de la Finance Solidaire à Grenoble mais, à l’heure de la recherche de financement, il est souvent difficile de les connaître et d’en avoir une vision complète et compréhensible quant à leur domaine d’intervention.

Pour y remédier, voici une rapide présentation des acteurs présents à cette soirée. Ainsi, dans l’ordre de la vie d’un projet, nous trouvons la nouvelle CIGALES Cigalpes (apport en capital), GAIA (apport en fonds propres), La Nef (prêts), Aurex (activité en réseau) et le Cairn (monnaie locale).

Enfin, Alpes Solidaire se propose d’être le portail des initiatives sociales et solidaires de la région Rhône-Alpes.

Continuer la lecture de « Petit tour des acteurs de la finance solidaire de Grenoble »

Le jeu de la Corbeille

Expérimenter différents systèmes d’échange

Nous étions présents le 25 août dernier au Village des Alternatives installé dans le Jardin de ville de Grenoble à l’occasion d’une étape du Tour Alternatiba.

Nous avons animé deux séances du Jeu de la Corbeille, créé en 2012 par Sybille de Saint Girons et Matthew Slater, pour expérimenter différents systèmes d’échange. En jouant ensemble, les participants simulent et prennent conscience des effets du système d’échange utilisé (troc, don, monnaie-dette, crédit mutuel, etc…) sur la création de richesse et de son influence sur nos comportements.

Quelques cartes à jouer, des noix (de Grenoble), des « facilitateurs » motivés et une quinzaine de joueurs enthousiastes : une recette infaillible pour installer, l’air de rien, une réflexion partagée autour de l’argent… et de la manière dont il relie les hommes.

Nous avons joué avec des enfants, avec nos voisins scouts, avec des bénévoles d’Alternatiba,  avec des visiteurs intrigués, appliqués ou filous, d’un peu timides à très futés, de tous âges et de tous horizons…  Tous ont semblé apprécier cette approche ludique et interrogatrice : on pourrait échanger AUTREMENT ?!

Tout ce beau monde a spontanément échangé sur les banques, les échanges de savoir-faire, les monnaies locales, les impôts, le don, la dette, le sens de tout ça, les relations inter-personnelles, l’appartenance à une communauté.  De non-experts à non-experts, sans trop d’apports théoriques. Ces séances (d’une petite heure) se sont parfois prolongées… sur le stand de LA NEF.

Cela donne envie… de retenter cette belle expérience ! Merci à tous.
 


Plusieurs occasions de nous rencontrer à la rentrée

Le groupe local Nef Drac-Isère participera à plusieurs événements à la fin de cet été, n’hésitez pas à venir nous rencontrer.

L’Université d’été solidaire et rebelle des mouvements sociaux et citoyens

L’Université d’été solidaire et rebelle des mouvements sociaux et citoyens se tient les 23 et 24 août à Grenoble.
Dans ce cadre, le 23 août de 11h15 à 13h, un séminaire sur le thème « Les alternatives aux banques traditionnelles, ancrées sur les territoires, qui fonctionnent déjà en France et au-delà de nos frontières » est organisé par la Nef, Finansol et Attac avec la participation de Bernard Horenbeek – Président du Directoire de la Nef. Voir le programme complet du séminaire et s’inscrire sur le site.

Affiche Université d'été

Le Village des Alternatives

Le 25 août, Grenoble accueille Le Village des Alternatives, étape du tour de France Alternatiba.

La Foire BIO de l’Albenc

Les 1 et 2 septembre se tient l’incontournable Festival l’Avenir au Naturel de l’Albenc.

et aussi…

Co-financement de la brasserie Irvoy

Parmi les projets récemment financés par la Nef, la brasserie Irvoy ressemble à un bon cas d’école.

Début décembre 2016, Victor Grange, le chargé de crédit de la Nef, accompagné d’un membre du groupe local ont rendu une visite à la brasserie Irvoy, alors installée rue Gay Lussac à Grenoble, pour mieux comprendre le projet.

Alors installée dans la cave du pavillon, la demande de financement portait sur l’installation de la brasserie en un lieu plus approprié.

En plus des éléments financiers, le chargé de crédit a pu se faire une opinion sur le projet et les porteurs du projet.

Passé en commission, le projet a reçu un accord favorable. L’accord de la Nef a permis de débloquer le prêt complémentaire nécessaire à boucler le financement.

L’installation a été finalisée un peu moins d’un an plus tard. « C’est un bien grand mot, je ne suis pas sûre qu’il y ait réellement une fin. » dixit Suzy, une des porteuses du projet. « Nous avons fait les premiers brassins en décembre et commencé la vente en janvier.« 

La brasserie est à présent installée rue Claude Genin et bien distribuée dans les bars et restaurants de Grenoble.

La brasserie a rapidement obtenu la certification bio. « Avoir le label n’aura pas été si dur finalement, vu que nos levures sont certifiées non OGM et que tous nos houblons, malts et céréales sont BIO, sans exception !« 

Rappelons que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et qu’il faut le consommer avec modération.

Pour tout savoir sur la brasserie Irvoy, rendez-vous sur leur site : www.brasserie-irvoy.fr

Retour sur l’assemblée locale 2018

Lundi 23 avril, nous nous sommes retrouvés à une vingtaine de sociétaires au Club Saint-Bruno pour une présentation du bilan 2017 et une discussion sur l’avenir de la Nef.

Rappelons qu’une assemblée locale permet la rencontre entre les sociétaires actifs, qui ont reçu une formation préalable, et les sociétaires soucieux de mieux comprendre le bilan annuel. Elle permet aussi de recueillir des questions qui se poseraient, tant sur le bilan que sur l’activité de la Nef.

Si nous n’étions malheureusement pas très nombreux, les échanges ont pu être d’un bon niveau de qualité notamment sur le bilan de la Nef et en particulier ses placements mais aussi sur la stratégie et comment s’assurer de la continuité de la prise en compte des valeurs de la Nef.

Les réponses aux questions restées sans réponse se feront par mail adressé aux sociétaires de l’Isère.

Ceci dit, au vu de la pertinence des questions, le groupe local rappelle et invite fortement les sociétaires à le rejoindre. L’implication dans un groupe local permet notamment une bonne information de la part de la Nef et fournit les outils pour un relais en bonne connaissance des enjeux.

Lancement d’une CIGALES à Grenoble

Deux CIGALES, la CIGALES Sésame et la CIGALES La Bobinette, ont existé de part le passé à Grenoble. Elles ont notamment permis la transition d’Alpes Autopartage (devenu Citiz Alpes-Loire) du statut d’association au statut de Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC).
Aujourd’hui, un nouveau projet de CIGALES est lancé sur Grenoble.

Qu’est-ce qu’une CIGALES ?

Une CIGALES est un groupement de particuliers qui ont décidé de verser chaque mois une cotisation qui va servir d’épargne solidaire pour aider à l’amorçage de projets. Ces apprentis investisseurs, appelés des Cigalier.e.s, se mettent d’accord sur le type de projets qu’ils souhaitent accompagner et le montant de l’épargne que chacun peut investir.
Né en 1983, le mouvement des Clubs d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire (CIGALES) s’est développé dans toute la France. En 2014, la Fédération des CIGALES comptait 251 clubs actifs rassemblant 3133 Cigalier.e.s. Le club a une durée de vie de 5 ans, prorogeable une fois. 
Au terme de sa vie, il procède à la liquidation de son portefeuille, au prorata des apports des cigaliers.

Les Cigalier.e.s, se réunissent plusieurs fois par an pour recevoir les créateurs, les accompagner dans la limite des compétences de chacun, décider de leur placements et affecter cette épargne collective au capital des structures qu’ils souhaitent soutenir.

En quoi une CIGALES peut vous aider dans un projet

Les CIGALES peuvent soutenir aussi bien des SARL, SCOP, SCIC, SA ou associations. Leur apport peut prendre la forme d’un prêt, d’une prise de capital ou d’un apport en fonds associatif. 
De manière générale, les CIGALES soutiennent des projets plutôt collectifs, à portée sociale, culturelle ou écologique.

Et la Nef dans tout ça ?

De part les critères de choix des projets soutenus par la CIGALES et le stade des projets, un financement par la Nef, étudié au cas par cas, peut paraître logique car complémentaire.